CA Mozaïc - Les jeunes et le Crédit Agricole

Suivez-nous:

  • facebook
  • twitter
  • dailymotion

Vos études sans le bac

Recalé au bac ?

Chaque année, on recense environ 15 % des candidats recalés au bac. Pour ces « malchanceux », l’horizon n’est pas bouché pour autant.

Certains décideront tout simplement de repiquer leur terminale, dans le même ou dans un autre lycée. Pour ceux qui souhaitent changer d’établissement, mieux vaut se tourner rapidement vers le rectorat qui proposera une nouvelle affectation en tenant compte de résultats de l’élève, de son lieu de résidence, de sa filière et de ses options dans la limite des places disponibles. Il est également possible de s’orienter vers le privé, mais il faudra prévoir des frais de scolarité.

Les formations accessibles aux non bacheliers

A noter, il existe un certain nombre de formations accessibles aux non bacheliers. Les diplômes de substitution, par exemple comme le DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires) sont assimilables en un an, la capacité en droit en deux ans, la capacité en gestion en 2 ans également. Le CNED (centre national d’études à distance) permet notamment de préparer ce type d’examens.

La formation en alternance

Pensez aussi à la formation en alternance, cette formule présente de nombreux avantages. Tout d’abord, elle est gratuite. Elle permet de suivre une formation diplômante tout en ayant déjà un pied dans l’entreprise. Les employeurs sont d’ailleurs de plus en plus « friands » de ce genre d’option. A noter, certains examens comme les concours de la fonction publique de catégorie C sont accessibles sans le bac.

Plus d’infos : www.contrats-alternance.gouv.fr

© Uni éditions – septembre 2010

Imprimer